Lycée Jeanne d’Albret
78100 Saint Germain en Laye

Categories

Accueil > Lycée > L’établissement > Historique du lycée Jeanne d’Albret > Origine et biographie

1er septembre 2017
Mme Christmann

Origine et biographie

Origine du lycée

  • En 1897, fut créé à Saint-Germain-en-Laye, un collège communal de garçons, rue Léon Désoyer, à l’emplacement actuel du lycée Jean-Baptiste Poquelin.}
  • En décembre 1913, est inauguré - en même temps que l’École normale d’institutrices de Seine et Oise à Saint-Germain-en-Laye - un collège de jeunes filles sur l’emplacement actuel du collège Claude Debussy.
  • De son côté, le collège communal de garçons de la rue Léon Désoyer devient Collège universitaire de Saint-Germain-en-Laye, comprenant toutes les sections du premier et second cycle.
  • En octobre 1942, le Collège de la rue Léon Désoyer et le Collège de jeunes filles sont transformés en lycées d’état.
  • En mars 1943, par arrêté ministériel, le lycée de la rue Léon Désoyer devient le Lycée Claude Debussy (le compositeur étant né en 1862 à Saint-Germain-en-Laye).
  • En mars 1948, le lycée Claude Debussy prend le nom de Marcel Roby. Marcel Roby, professeur de mathématiques dans cet établissement depuis 1919, fut arrêté par la Gestapo le 11 novembre 1942, comme résistant et mourut à Buchenwald le 23 mars 1944. Un livre lui a été consacré : Marcel Roby, " J’ai eu vingt ans à la Belle-Époque ", par Christiane Nicot, Versailles, 1986.
  • Le nom de Claude Debussy sera repris peu après par le lycée de filles de Saint-Germain-en-Laye.
  • A partir de 1952, sont ouverts les nouveaux bâtiments de la rue Giraud Teulon, mais ce n’est qu’en 1958 que le lycée Marcel Roby quitte définitivement les locaux de la rue Léon Désoyer pour s’installer rue Giraud Teulon (emplacement actuel du lycée Jeanne d’Albret).
  • En septembre 1997, le lycée Jeanne d’Albret naît de la fusion de deux établissements de Saint-Germain-en-Laye :
    le lycée Claude Debussy (héritier du Collège de jeunes filles inauguré en 1913) et
    le lycée Marcel Roby (successeur du Collège communal de garçons fondé en 1897).

Biographique de Jeanne d’Albret

Jeanne d’Albret, est une huguenote énergique et une souveraine efficace d’une Navarre défendue contre vents et marées. Fille de Marguerite d’Angoulême, elle est née en 1528 à Saint-Germain-en-Laye.

En 1568, elle emmène son fils, le futur Henri IV, âgé de quinze ans, participer au siège de La Rochelle, puis, en 1570, à la défense de la Navarre.

Les affrontements entre Catholiques et Huguenots dégénèrent en massacres jusqu’à ce qu’elle signe avec Catherine de Médicis le 8 août 1570 à Saint-Germain-en-Laye, un édit de tolérance accordant aux protestants la liberté de conscience et quatre villes de sûreté pour deux ans.Retour ligne automatique
C’est elle qui conduit enfin Henri IV, le 18 août 1572, à ce mariage manqué d’avance avec Marguerite de Valois, la Reine Margot.

info portfolio

Partager